Accueil CLAUDE, film policier Compagnie LA VERBE 2019 - Mise en scène, interprétation -
Mise en scène et interprétation: Zoé Philibert, Théo Hillion, Zoé Pautet Accueil en résidence:
Réservoir Danse
Le CN D - Centre National de la Danse de Pantin - accueil en résidence d’expérimentation Prêt de studio:
La Comédie Française
Les laboratoires d’Aubervilliers
L’Ecole Nationale d’Arts de Paris Cergy Miami (La courneuve) On observe trois inspecteurs dans leur recherche.
Ils évoluent selon une logique et un langage corporel renvoyant à des codes familiers empruntés à un imaginaire commun, celui des films policiers.
Leurs attitudes transforment l’espace en terrain d’investigation. Ils font apparaître des traces, des indices, émettent des hypothèses.
Nous nous intéressons au moment particulier de la recherche d’indices dans la scène de crime. Cependant, nous ne portons pas notre intérêt dans l’aboutissement de celle-ci, mais dans la manière dont elle est menée.
Il s’agit de montrer un groupe au travail et de le voir s’affairer autour d’une succession de tâches : mesurer avec ses pas, avec ses membres, revenir en arrière, exposer sa recherche aux autres, trouver le mouvement précis, la place appropriée, le bon point de vue, recueillir un témoignage...
Dans ce lieu pourtant vide, tous les possibles existent. L’espace se construit au fur et à mesure des hypothèses et fait coexister de multiples scénarios.
Nous nous référons à un registre codifié qui, par le costume et les attitudes, nous permet la construction d’images propres au genre. À partir de cette base commune il est alors possible de dériver au sein du registre et de le détourner.
Ces inspecteurs sont un mélange de styles différents qui recomposent une nouvelle figure. L’esthétique dans laquelle se situe la pièce est constamment rompue et remise en question. Un inspecteur ringard se retrouve membre d’un groupe pop. Ses gestes détachés de leur fonction première, ressemblent à des tocs, à des troubles causés par l’enquête.
Ses sourcils dépassent de ses lunettes de soleil. Il marche à quatre pattes et renifle le sol comme un chien.
Long moment de planque.
Il devient inspecteur du FBI puis médium. Ses collègues écoutent dans son mollet.
Il devient cadavre.
Rencontre de la trajectoire d’une balle avec son cul. Pose lascive autour du corps.
Bruits hors champ. - La verbe -